Navigation

 Accueil  Accueil

 Liens  Liens

 Plan du Site  Plan du Site

 Admin  Admin


Articles
Présentation de l'amicale Manifestations Voitures Les Hommes Historique Gregoire Journal Contacts

Historique - Marque

L'HISTOIRE DE LA MARQUE


1899 - Louis SONCIN constructeur mécanicien, fabrique au 55 bd Devaux à Poissy des moteurs pour voiturettes appelées "CYCLONE". Ces moteurs apportèrent à SONCIN la notoriété en réalisant le 21 Septembre 1899 à Achères le record du monde du kilomètre parcouru par le pilote BECONNAIS en 48 secondes (75 kilomètres à l'heure).Pierre Joseph GREGOIRE en 1907

1902 - Un jeune ingénieur Pierre Joseph GRÉGOIRE, né à Argenteuil le 21 Septembre 1876, avec l'aide financière de son père Edouard GRÉGOIRE s'associe à Louis SONCIN le 25 Août 1902. La Société se nomme SONCIN-GRÉGOIRE et CIE, automobiles, construction mécanique. Les statuts sont déposés à Versailles pour une durée de 5 ans 4 mois et 11 jours dont 20.000 Frs sont en commandite. Cette association ne durera que très peu de temps. Le 8 Octobre 1902, Monsieur SONCIN céda à Messieurs GRÉGOIRE tous ses droits dans la Société dont la raison sociale devint GRÉGOIRE et Cie, l'adresse était 55 bd Devaux à Poissy, téléphone n°24.
    Le 17 Novembre 1902 Pierre GRÉGOIRE déposa un brevet d'invention pour un mécanisme de changement de marche. Il fut publié le 26 Mai 1903 au Journal Officiel.

1903 - Le 11 Juillet 1903, le Tribunal de Versailles prononca une déclaration de faillite à l'encontre de Louis SONCIN. Le règlement judiciaire entre SONCIN et GRÉGOIRE fit l'objet d'une procédure particulière qui entraîna de vifs échanges. Le capital de la Société GRÉGOIRE et CIE est augmenté de 221.000 Frs le 27 Aout 1903.
    En Novembre, le Grand Palais accueillit le Salon de l'Automobile. Les premiers modèles commercialisés sous la marque GRÉGOIRE furent présentés au public. Le stand 22 situé dans la grande nef expose les voitures et voiturettes alors que le stand 14 salle C se consacre aux moteurs.
La composition du stand 22 était la suivante:
    - 1 chassis monocylindre de 6 HP vendu avec carrosserie deux places au prix de 2.800 F.
    - 1 chassis bicylindres de 10 HP vendu avec carrosserie quatre places au prix de 6.300 F.
    - 1 chassis quadricylindres de 18 HP vendu avec carrosserie quatre places au prix de 10.000 F.
Les ateliers de Poissy emploient alors 55 ouvriers.

1905 - La firme commercialise un chassis bicylindre de 8/10 HP très robuste et très économique qui établit sa réputation. Elle décide aussi de se consacrer à la compétition automobile en participant au circuit des ARDENNES. Les pilotes officiels de l'époque courant sur GRÉGOIRE se nomment TAVENEAUX, le Comte Louis Philippe de MARNE et Xavier CIVELLI de BOCH qui deviendra Directeur Commercial et ouvrira en 1907 un magasin de vente d'automobiles 3, rue Villaret de Joyeuse à PARIS.

1906 - Le 23 Octobre 1906 Mme PORCHER cède à Edouard GRÉGOIRE sa part de commandite. Celui-ci convoque les actionnaires le 25 Novembre à 11 H du matin au 21, rue Godot de Mauroy PARIS pour tenir la première assemblée constitutive de la Société Anonyme des Automobiles GRÉGOIRE et porte le capital à 1.200.OOOFrs. Au terme de cette assemblée, le siège social fut transféré du 55 bd Devaux à Poissy au 21, rue Godot de Mauroy à Paris.
    Le développement de l'usine de Poissy se réalisait en fonction des succès remportés. Le nombre des ouvriers était porté à 110. Le recensement de 1906 indique le domicile de Pierre GRÉGOIRE au 46 bd Devaux à Poissy. Les rues avoisinantes comportent de nombreux foyers travaillant chez les GRÉGOIRE. Les professions des chefs de famille sont alors : ferreur, chaudronnier, charron, dessinateur, mécanicien, ajusteur, fraiseur, tourneur ou employé commercial.

1907 - La firme adopte définitivement la construction du moteur monobloc sur tous ses modèles.

1908/1909 - Au mois d'Août 1908 la société des automobiles GRÉGOIRE transfère son siège social de Paris au 2 bd de Villiers à Levallois Perret. Elle restera à cette dernière adresse très peu de temps pour aller s'implanter le 7 novembre 1909 au 5 route de la Révolte à Neuilly sur Seine dans des locaux plus spacieux. Les activités commerciales sont regroupées au siège alors que la production reste à Poissy sous la direction de Monsieur NENERT qui emploie 220 personnes.
    Le 29 Août 1909 la S.A. des Automobiles GRÉGOIRE convie plus de 300 personnes à une fête champêtre près de Gien. Le nouveau Directeur Commercial Monsieur Jacques HINSTIN présente la marque avec Monsieur LAMAIZIERE, Président du Conseil d'Administration. Un rallye automobile est organisé avec présentation de carrosserie et feu d'artifice pour clôturer la manifestation.
    Un autre grand succès remporté par la marque au salon de l'automobile de "lOlympia" à Londres avec les premières voitures de sport du type "RUNABOUT" et le modèle "TORPÉDO" contraction de torpille.
Parmi les caractéristiques des 22 aéroplanes exposés au 1er salon de l'aéronautique à Paris en 1909, on trouve le GRÉGOIRE GYP Monoplan de 10 mètres d'envergure et 11 mètres de longueur propulsé par un moteur 4 cylindres dont le constructeur est Pierre GRÉGOIRE.
    Le catalogue automobile de 1910 particulièrement dense fait état de 150 lettres de références dont celles particulièrement flatteuses des grands de l'aviation BREGUET et LATHAM.
    C'est vers cette époque que les propriétaires de GRÉGOIRE s'appellent entre eux "GREGORISTES" et lisent le GRÉGOIRE JOURNAL ou le "GRÉGORIEN".

1911/1912 - L'année 1911 amena à la Société une refonte complète de son catalogue. Les modèles anciens furent remplacés par d'autres plus modernes, munis de moteurs à quatre cylindres à longue course. Un très gros effort est fourni dans la recherche de carrosserie originale : la double berline, le sous marin coupé et limousine qui fut breveté tant par son originalité que par la mise en pratique des théories de l'aérodynamique de l'époque sont les exemples les plus marquants.
    L'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires réunis le 25 juillet 1912 décide que le capital actuel de 1.200.000 FrsPORPORATO sera augmenté de 1.000.000 Frs par l'émission de 10.000 actions nouvelles de 100 Frs chacune. Il sera fixé officiellement à 1.900.000 Frs.
    Un rallye entre POSEN (Pologne) et SAN SÉBASTIEN (Espagne) soit 2355 Kms à parcourir en 7 jours est organisé. Un véhicule GRÉGOIRE surnommé la "ROULOTTE" par son aspect curieux et transportant 11 passagers remportera la victoire à SAN SÉBASTIEN, le samedi 21 Septembre 1912 devant une HISPANO SUIZA. Cette joyeuse équipée composée de Mr et Mme PICARD ainsi que du pilote PORPORATO doubla la victoire en remportant le prix d'élégance à SAN SÉBASTIEN.
    Au salon de l'automobile de 1912 la S.A. des automobiles GRÉGOIRE présente les voiturettes DUMONT et BELLANGER qui sont construites avec le savoir faire des GRÉGOIRE.

1913 - Cette année sera le couronnement de la réussite sur le plan sportif avec la victoire de la Coupe de la Sarthe organisée par l'Automobile Club de l'Ouest sur le circuit du Mans.
    Cette victoire sportive s'accompagna d'un bouleversement structurel important. Robert BELLANGER fonde le 21 Juillet la Société Anonyme des Automobiles BELLANGER Frères au capital de I million de Francs dont le siège social est fixé au 25 rue de Marbeuf à PARIS. Il sera transféré le 4 février 1914 au 5, route de la Révolte. Rivalité ou mauvaise alliance ?
    La S.A. des Automobiles GRÉGOIRE quant à elle est reprise le 15 octobre 1913 par la Société des anciens établissements d'automobiles GRÉGOIRE avec un capital de 2 millions de Francs dont le siège social se trouve à PARIS, 1 rue de Clichy Jacques HINSTIN occupe la fonction d'Administrateur Délégué. Il communique par voie de presse le texte suivant "Désireux de travailler dans les conditions industrielles les plus favorables aux intérêts de notre clientèle, nous concentrerons à partir du 1er novembre 1913, tous nos services techniques et commerciaux dans notre usine de POISSY. Notre clientèle y trouvera l'accueil le plus empressé et le désir très sincère de lui être agréable dans toute la mesure des moyens dont nous disposons".

1914/1915 - Quand survint la guerre en Août 1914 la firme produisait 5 modèles. Elle privilégia, comme toutes les industries, la fabrication de matériel militaire et deux modèles étaient poursuivis à cadences très réduites. A cette époque plus de 1.000 personnes travaillaient pour GRÉGOIRE.

1919/1920 - Les hostilités terminées, la reprise est difficile. La concession exclusive pour le monde entier est confiée à Jacques HINSTIN. Un châssis 15 HP proposé en 6 modèles promouvait la marque. L'usine n'emploie plus que 500 ouvriers et l'état du marché a changé. La situation financière se détériore.

1921/1923 - Le 15 HP est réactualisé. Il devient type 134 (15/50). Ce modèle est le dernier fabriqué par GRÉGOIRE. Son prix était de 21.000 Frs pour le châssis et 31.000 Frs carrossé en Torpédo.
    Un classique 10 HP avec un moteur CIME est construit dans l'usine HINSTIN de Maubeuge sans succès.

1924 - Jacques BIGNAN rachète les installations de POISSY pour y monter ses modèles 3 litres.
    Pierre Joseph GRÉGOIRE décède le 25 juillet 1962 à SURESNES à l'âge de 86 ans. Il était domicilié alors à SEVRES au 37, rue Brancas.


Date de création : 17/12/2005 @ 18:38
Dernière modification : 17/12/2005 @ 18:45
Catégorie : Historique
Page lue 7575 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

Site Officiel de l'Amicale des Automobiles Grégoire


  Site créé avec GuppY v4.5.10 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL -= FULL GUPPY V4.5.10 =-